• François Chavignon....

     

    François Chavignon, de Saint-Pierre-des-Echaubrognes 

    Ordre du Lys...

     

     

               

    François Chavignon....François Chavignon est un homme modeste, il demande juste au Roi de prendre en considération les demandes des blessés dans l'indigence. Mais en parcourant l'état de ses services, on s'aperçoit qu'il est décoré de l'Ordre du Lys et qu'il totalise quatre blessures...

    Dès 1793, il sert sous les ordres de Cathelineau, d'Elbée, La Rochejacquelein et Stofflet. Simple soldat, il sert jusqu'en 1795, puis en 1796 jusqu'en 1800 avec d'Autichamp. Il est à toutes les grandes affaires, mais ne passe pas la Loire à cause de ses nombreuses blessures.

     

    1° Il est blessé par une balle à la tête au combat de Saint-Lambert.

    2° Dans cette affaire il reçoit un fragment de mitraille

    3° Une autre balle au côté gauche, toujours à Saint-Lambert.

    4° A la grande bataille de Cholet, il est blessé par une balle au pied gauche.

     

    Dans les observations de ses états de services, nous constatons qu'en 1825 il est dans l'indigence et père d'une famille de quatre enfants. Décoré de la Fleur de Lys en reconnaissance des services qu'il a rendu dans ces guerres, il a perdu un frère mort au combat pour la cause légitime. Il a également perdu une sœur massacrée par les républicains.

     

    François Chavignon....

    François Chavignon est né le 6 février 1773 à Saint-Pierre-des-Echaubrognes. Il est le fils de Nicolas Chavignon, laboureur et de Marie Gabillié-Gabilly, née le 14 janvier 1744 aux Cerqueux-de-Maulévrier. Il épouse le 28 novembre 1802 à Somloire  Marie-Anne Moreau, née le 23 juillet 1782 à Somloire, décédée également à Somloire le 31 janvier 1815. De cette union sont issus :

     

    1° François Chavignon, né le 12 octobre 1803 à Somloire.

    2° Louis Chavignon, né le 6 décembre 1806 à Somloire.

    3° Jeanne-Françoise Chavignon, née le13 mars 1809 à Somloire.

    4° Louise Chavignon, née le 23 août 1810 à Somloire.

    5° François-René Chavignon, né le 29 avril 1812 à Somloire.

     

    Le 23 mai 1825 il dépose une demande de pension en ces termes :

     

    « A son Excellence Monseigneur le secrétaire d'état au département de la guerre. 

     

    Monseigneur, 

    A l'honneur de vous exposer Chavignon François, demeurant à Somloire, canton de Vihiers, arrondissement de Saumur département de Maine et Loire, qu'il s'est constamment montré avec zèle et dévouement dans la cause sacrée du trône et de l'autel pendant toute la durée de la guerre de la Vendée, qu'il a reçu quatre blessures au combat qui le gêne considérablement et qu'il a toujours témoigné une franche opinion et un vrai bon royalisme. 

    Ce considéré, Monseigneur, il supplie très humblement votre Excellence de daigner le faire ainsi jouir des bienfaits accordés par sa Majesté aux vrais Vendéens et surtout aux blessés et indigents, suppliant prendre la liberté d'assurer de ses sentiments respectueux votre Excellence et de se dire, Monseigneur, votre très humble et très obéissant serviteur et de notre auguste Monarque et fidèle sujet.» 

     

      François Chavignon est décédé le 20 avril 1836 chez Boitard à Somloire.

     

     

    Sources:   

    Archives Départementales du Maine-et-Loire tous droits réservés – Dossiers Vendéens : François Chavignon - dossier 1M9/106. - copie de ses états de services vue2/4). 

    Registres d'Etat civil de la commune des Echaubrognes et de Somloire. 

    Photo : Ordre du Lys extrait du Guide des ordres et décorations et médailles militaires 1814-1963 de André Souyris-Rolland - édition 5.1.1979. 

     

                                                         

     

    X. Paquereau pour Chemins Secrets 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :