• Famille Guillocheau du moulin de la Colle....

                                  

                                     La famille Guillocheau du moulin de la ''Colle''  

                                         paroisse  de la   Renaudière - 1758-1815. 

                              

     

       Famille Guillocheau du moulin de la Colle....En 1760, la famille Guillocheau, originaire du Moulin de Normandeau de cette même paroisse exploite un moulin à eau et un à vent au lieu-dit la Colle. Ces deux moulins dépendaient de la terre seigneuriale de la Machefolière ainsi que le moulin de Normandeau, trois grands bois taillis et cinq métairies.

       La Machefolière est composée d'un manoir dominant la Moine, il fut incendié pendant les guerres de Vendée et le logis a perdu ses tourelles depuis le siècle dernier. On y remarque cependant  encore de belles cheminées. Il appartenait au XVe à la famille de Clérembaud, au XVIIe à la famille de Colasseau. On a raconté que Marie-Renée-Françoise de Colasseau veuve en 1741, aurait fait tuer son second mari, René-Bertrand Morand, sieur du Déron, par son intendant. Acquittée après enquête, elle s'était enfuie en 1760 et se serait encore remariée à Guéméné en Bretagne... (la belle Marion?)

       En 1764, la terre appartenait à Antoine Dubois de Maquillé, époux de Renée-Madeleine de Boisjourdan.. Leur fille  Renée-Louise épousa le 16 juin 1767 Charles-Louis-Artus de Bonchamps, parents du général. Ce qui expliquerait la présence de Marie-Renée-Marguerite de Scépeaux, épouse du Général de Bonchamps, cachée dans le moulin à eau par la famille Guillocheau en 1793-1794.....

     

      Le 27 janvier 1738 Charles Guillocheau, né au moulin de Normandeau est baptisé à la Renaudière. Il est le fils de Charles Guillocheau et de Françoise Durand, meuniers en ce lieu. Il épouse dans cette paroisse, le 1er septembre 1758 Mathurine Mary, née le 26 juillet 1737 à la Renaudière, fille du métayer Pierre Mary et de Mathurine Durand. Au moment de la Révolution, il est Marguillier en charge de la paroisse.

      Charles Guillocheau décède à la Renaudière le 31 mars 1812 il est veuf de Mathurine Mary depuis le 25 septembre 1786.

     

      1° Le 20 février 1760, naissance de Mathurine Guillocheau qui épouse le 18 novembre 1778 à la Renaudière, Jean Durand, né le 2 avril 1744 à Saint-André-de-la -Marche, meunier au moulin de l'Ivroreille ou Evroreille paroisse de Roussay. Ce dernier apporte une aide à l'armée Catholique et Royale et décède le 6 juillet 1814 au moulin de Salvert. Nous n'avons pas retrouvé le décès de Mathurine Guillocheau qui ''disparaît'' entre 1793 et 1800... (mes ancêtres).

      2° Le 9 décembre 1761, naissance de Marguerite Guillocheau qui épouse à la Renaudière le 31 janvier 1786, René Pineau né le 22 mai 1753 à Saint-Macaire, veuf de Marie Foulonneau, décédée a Roussay le 10 décembre 1784 à l'âge de 19 ans. René Pineau exerce la profession de marchand – aubergiste en 1818. Il décède à Roussay le 17 novembre 1818 et son épouse le 19 février 1827.

      3° Le 2 janvier 1764, naissance de Jeanne Guillocheau, qui épouse à la Renaudière un meunier, René Manceau né le 18 décembre 1764 à Saint-André-de-la-Marche et qui exploite le moulin de la Gouberte non loin de celui de la Colle. René Manceau ''disparaît'' au cours des guerres de Vendée, nous n'avons pas retrouvé son acte de décès (certainement tué). Jeanne Guillocheau se remarie le 19 mai 1799 à Beaupréau avec un sabotier ; Pierre Vincent, né le 8 mars 1769 à Saint-Martin-de-Beaupréau et décédé le 20 mars 1837 à Roussay, il était veuf de Jeanne depuis le 10 juin 1835.

      Ce Pierre Vincent a été très grièvement blessé au combat de Chantonnay où il reçut trois balles dans les jambes. Il fait une demande pension en 1825 et reçoit du Roi une pension de 50 francs. (voir Baïonnette Royale n°23).

      4° Le 10 janvier 1766, naissance de Charles Guillocheau, (Celui qui recevra des mains de Madame de Bonchamps une montre du Général en remerciement des services rendus). Il est meunier au moulin de la Colle et succède au ''Bon père Guillocheau'' il se marie vraisemblablement vers 1798 avec Renée Durjeau, née le 7 août 1773 à la Renaudière. Charles décède le 12 février 1844 à la Colle, il est veuf de Renée, décédée le 30 décembre 1810. Sergent-Major dans l'Armée Catholique et Royale, il fait une demande de pension au Roi en 1825. (voir Baïonnette Royale n° 21).

      5° Le 12 décembre 1767, naissance de Pierre Guilocheau, qui épouse le 3 février 1796 à Beaupréau Jeanne Esseul, née le 5 janvier 1766 à Andrezé. Par cette alliance il devient beau-frère de Rose-Marie Cathelineau fille du Généralissime Jacques Cathelineau. Pierre exploite le moulin le Moine à Beaupréau. Il est soldat dans l'Armée Catholique et Royale et décède le 2 novembre 1806 avant les demandes de pensions.

      6° Le 23 août 1770, naissance de Françoise Guillocheau, qui épouse le 2 juillet 1770 à la Renaudière René Sichet né le 9 mars 1757 à la Chapelle-du-Genêt, métayer-laboureur à la Rifaudière - paroisse de la Chapelle-du-Genêt.  René Sichet est qualifié de soldat, il est enregistré sous le n°1721 (p16) pour une pension de 50 francs du Roi – Il appartient au 1er corps de la Division de Beaupréau, Nous n'avons pas retrouvé sa demande de pension. Son frère, François Sichet, né le 14 mars 1760 à la Chapelle-du-Genêt est aussi soldat royaliste.

      7° Le 9 novembre 1772, naissance de Jean Guillocheau, meunier, il participe à la grande bataille de Cholet du 17 octobre 1793 comme canonnier, passe la Loire à Saint-Florent-le-Vieil et est tué Outre-Loire à l'âge de 21 ans.

      8° Le 30 décembre 1774, naissance de Marie Guillocheau, mariage  ? Décès  ?

      9° Le 17 mai 1777, naissance de Anne Guillocheau qui épouse Jacques Subileau né le 14 janvier 1775, charpentier à Roussay, toute une histoire que celle des frères Subileau, menuisiers-charpentiers...... Jacques reçoit une pension de 50 francs du Roi comme ancien soldat (voir pensions de Roussay (p47) n° 1775 – enregistrement 1729 50 francs – 1er corps de la Division de Montfaucon. Nous n'avons pas retrouvé sa demande de pension.

      Il décède le 22 novembre 1843 à Roussay et son épouse le 19 mars 1850.

      Son frère Jean, époux de Laurence Brin, menuisier à Roussay est très grièvement blessé à Rocheservière le 20 juin 1815, il a été ''haché à coups de sabres''...... treize blessures reçues en défendant le pont..... Un autre frère, Pierre Subileau époux de Marie Bondu, reçoit deux coups de feu au combat de Beaupréau puis à Nantes....

    (Voir  : ''René Subileau tué à Rocheservière - Chemins Secrets'').

     

    Sources    : Archives Départementales de Maine et Loire tous droits réservés – Dossiers Vendéens. 

     

                                                    Xavier Paquereau pour Chemins Secrets. 

     

    Au pied du moulin de la Colle :

    Famille Guillocheau du moulin de la Colle....

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :