• Cyprien Blouin....

     

                                       

    Cyprien Blouïn de la paroisse de la Tessoualle, 

    rescapé de la bataille de Savenay. 

                 

                            

     


    Cyprien Blouin....    Cyprien Blouin
    est né et a été baptisé le 15 novembre 1770 à la Tessoualle.

    Il est le fils de Cyprien Blouïn, tisserand et de Jeanne Jaunaud.

    En 1793 il est tisserand au bourg de la Tessoualle et est un des premiers à prendre les armes contre la République. Il est à Luçon, Fontenay, Saumur ; en octobre 1793 il traverse la Loire avec l'Armée Catholique et Royale et participe aux combats de Dol, le Mans et Savenay. Il fait donc partie des rares rescapés de cette dernière bataille d'Outre Loire.

    Le 8 Floréal an V (27 avril 1797) il épouse à la Tessoualle Jeanne-Catherine Morillon, née le 24 mars 1777 en réalité, le 23 mars 1776, à la Tessoualle, fille de Pierre Morillon tisserand et de Renée-Luce Moreau (vue n°387/503, vue n°59/83- état civil de la commune de la Tessoualle).

    Son père et son frère sont tués au combat dans la Vendée.

     

    Le 27 mai 1825, Cyprien Blouïn dépose une demande de pension à la Tessoualle en ces termes :

     

    «La Tessoualle le 27 mai 1825.  Cyprien Frouïn, tisserand, demeurant à la Tessoualle, 

    A son excellence le Ministre de la Guerre, 

     

    Monseigneur, 

    J'ai l'honneur de vous exposer qu'en 1793 jusqu'en 1797, j'ai pris les armes pour le soutien du trône des Bourbons, que j'ai rempli les fonctions de soldat ; Que j'ai combattu avec zèle et bravoure aux différentes affaires de Luçon, de Fontenay, de Saumur, d'Angers et de toutes celles qui se sont données dans la Vendée. J'ai effectué le passage de la Loire et je me suis trouvé aux combats qui se sont donnés à Dol, au Mans, à Nord et à Savenay sous les ordres de Messieurs de La Rochejacquelin, Stofflet, d'Autichamp et Marigné. 

    Le dévouement pour la cause royale est héréditaire dans ma famille : mon père et mon frère sont morts en combattant pour la même cause que moi. 

    Le mobilier qui était dans notre maison a été incendié et ma perte s'élevait à plus de douze cents francs ; jamais je n'ai reçu ni secours ni dédommagement. 

    Je vous prie Monseigneur de prendre en considération mes services, mes pertes et mes malheurs et de vouloir bien m'accorder un secours annuel pour m'aider à subsister ainsi que ma malheureuse famille. 

    Je joints à la présente un certificat probatif du fait, que j'allègue à mon acte de naissance. 

    Monsieur le Maire de cette commune y annexera conformément à l'arrêté de Mr le Préfet un certificat relatif à mes faibles moyens d'existence. 

    Je suis avec un profond respect votre très humble et très obéissant serviteur.    

     

    Ne sais signer. » 

     

    Certificat des officiers. 

    «Nous soussignés anciens officiers de l'Armée Royale de la Vendée certifions que le sieur Cyprien Blouin, tisserand, âgé de 55 ans demeurant à la Tessoualle a pris les armes en 1793 jusqu'en 1797 pour le soutien du trône des Bourbons en qualité de soldat sous les ordres de Messieurs Delarochejacquelin, Stofflet, d'Autichamp et Marigné. Qu'il a combattu avec courage et dévouement aux affaires de Luçon, Parthenay, Saumur, d'Angers et de toutes celles qui se sont données dans la Vendée, qu'il a effectué le passage de la Loire et qu'il s'est trouvé à Dol, au Mans, à Nord, à Savenay, qu'il a soutenu les attaques avec vigueur, ainsi que dans le prise d'armes de 1799 et 1815 où il s'est conduit avec le même dévouement pour l'auguste cause des Bourbons. 

    Certifions en outre que son père et son frère sont morts les armes à la main pour la cause royale, son mobilier a été insendié dont la perte s'élève à plus de douze cents francs et qu'il est tombé dans la misère. 

    Fait à la Tessoualle le 27 mai 1825.  

     

    signé Viaud, capitaine – Boussion, ancien chef de bataillon – Macé ancien cdt de bataillon – Chemineau, ancien capitaine. » 

     

    Cyprien Blouin....

    Cyprien Blouin est décédé le 6 juillet 1851 à la Tessoualle (vue n°103/166 année 1851).  

     

    Sources : Archives Départementales de Maine et Loire tous droits réservés – Dossiers Vendéens : Cyprien Blouïn - dossier 1M9/60 - Registres d'Etat civil de la commune de la Tessoualle. Copie de la vue n° 4/5, certificat des officiers. Photos de l'auteur.

                                                         

     

    X. Paquereau pour Chemins Secrets 

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :