• Colère du général Hoche....

     

    En 1796, le général Hoche se fâche… 

     

      

     

    Colère du général Hoche....En Pluviôse de l’an 4, les vicieux, les voleurs et les pochetrons de l’armée républicaine sont mis au pas, généraux et officiers y compris.

    Malgré la pacification, des débordements ont lieu ; à Saint-Lumine-de-Coutais en Loire-Inférieure, en Janvier 1796, les hommes du 15e bataillon d’élite d’Orléans «  tâtent de la barrique et palpent outrageusement les femmes et les filles. »

    Vous remarquerez que le commandant Méhaux, chef du Bataillon, a une sacrée descente… une barrique de vin pour lui tout seul.

    Le 21 nivôse des grenadiers de la 76ème demie-brigade du Morbihan cantonnés à Penerf entreprennent le braquage à main armée de plusieurs magasins républicains où ils « dérobent plusieurs barriques de vin. »

     

      Le général de brigade Victor Beauregard « après avoir volé des voitures, chevaux et batterie de cuisine, est destitué… »

    Au regard de ces faits, un échange de courriers a lieu et des mesures radicales sont prises. C’en est fini des vols, des viols, des incendies, la république à bout de souffle est obligée de mettre un terme aux désordres, il en va de sa survie.

    Voici des extraits de la lettre envoyée au général Hoche par les élus de Saint-Lumine-de-Coutais, le 28 nivôse de l’an 4 et signée de : Papein – J.Clavier – P.Giraudeau, de la Chambre Commune de St Lumine.

     

    « Les soussignés députés de la commune de St Lumine de Coutais près St Philbert, vous exposent que tous les habitants rentrés paisiblement dans leurs chaumières, après avoir les premiers donné l’exemple de la reddition de leurs armes et de leur soumission aux loix de la République, se sont entièrement livrés à la culture de leurs terres... » 

     « Le 15e bataillon d’élite d’Orléans commandé par le citoyen Méhaux et cantonné à St Philbert, les a violées en exerçant continuellement les plus grandes exactions, des pillages journaliers en toute impunité... » 

    «  Grain, vin, bestiaux, argent, effets, tels que toile, linge, outils, habillement quelconques, étoffes…. Ils obligent par menaces... »

    « Le Commandant étant le premier à exiger impérieusement qu’on lui amène sans payer deux ou trois barriques de vin… cette complaisance gratuite n’arrêtait pas les pillages... » 

    «  3° Depuis le 23 de ce mois, il a été enlevé 29 barriques de vin, encore le Commandant en exigeoit-il le 27, un nouvel envoi d’une barrique pour sa consommation particulière... » 

    « 4° Cette commune est ruinée par les vols et pillages qui ont eu lieu. Les habitants tant hommes que femmes ou filles, insultés, fouillés avec la plus grande indécence, et même cruellement maltraités quand ils sont chez eux ou rencontrés ou occupés à leurs grains et bestiaux... » 

     

    Réponse du Général Hoche :

     

    « Nantes, 30 nivôse, année 4ème républicaine  

     

    Le général en chef, 

     

    Vu les plaintes des habitants de S. Lumine de Coutaix, notamment celles du 28 courant, contre le 15e bataillon d’élite d’Orléans, et les informations prises à ce sujet, qui constatent que le citoyen Méhaux, chef du dit bataillon, loin de se contenir dans l’ordre, a été le premier à lui donner l’exemple du pillage, des vexations & des violences les plus inouïes, envers le habitants de cette commune & autres environnantes ; considérant qu’il est de son devoir de réprimer des désordres aussi scandaleux, ordonne : que le citoyen Méhaux sera destitué à la tête de son bataillon, en présence des habitants de St Lumine ; que le dit bataillon rentrera à Paimbeuf après avoir été relevé dans ses cantonnements de St Philbert, Pont James & Villeneuve, par le 4e bataillon de l’ Hérault. 

    L’Adjudant général Duthil est chargé de l’exécution du présent.  

    Le général en chef, Lazare Hoche. » 

     

     

    Dans le Morbihan, les 7 et 10 Pluviôse…

     

    « Armées des Côtes de l’Océan.  

    Ordre du 7 pluviôse.  

     

    Une compagnie de grenadiers de la 76e demi-brigade, cantonnée à Penerf s’étant portée le 21 nivôse dernier aux excès les plus scandaleux, enlevé à main armée des magasins de la République plusieurs barriques de vin et des coffrets remplis d’étoffes, forcer des citoyens à acheter ces objets en numéraires, requis en son nom des voitures, menacer de sabrer les employés aux Douanes qui ont voulu remplir les devoirs de leur état ;  

    Le général en Chef Hoche ordonne que ladite compagnie sera cassée, les officiers dégradés et renfermés six mois au château de Saumur ; les sous-officiers & grenadiers, désarmés et conduits aux îles de Rhé & Oléron, pour y être incorporés dans les corps qui y tiennent garnison. » 

     

    « Ordre du 10 Pluviôse.  

     

    Le général de brigade Victor Beauregard ayant tenu une conduite répréhensible : 

    En s’appropriant plusieurs effets, tels que voitures, batteries de cuisine &c... 

    En gardant pour lui, plusieurs mulets et chevaux.

    En vendant à un officier un cheval qu’il avait mis en réquisition à Beaurepaire : 

    Le général en chef ordonne : Que Victor Beauregard sera destitué de ses fonctions d’Officier Général, & que comme tel, il s’éloignera du territoire occupé par l’Armée, après avoir restitué aux propriétaires les chevaux & mulets dont il s’est emparé. 

    De tels exemples prouveront sans doute aux habitants des campagnes, à ceux des villes & aux militaires, que l’intention du Gouvernement est de sévir également contre celui qui par sa conduite déshonore le nom républicain & contre celui qui combat la République. » 

     

    Sources : 

     

    . Archives Départementales de Maine-et-Loire tous droits réservés – Les Affiches d’Angers n° 65 – du 8 pluviôse an 4 de la République – jeudi 28 janvier 1796. - vue n°11/36 et vue 32/36. 

    . Archives Départementales de la Vendée, tous droits réservés –SHD.B5/34 - Correspondances B5/34-36 B5/34 Janvier 1796. Armées des Côtes de l’Océan.- vues 632,633/996. 

    . Portrait de Louis-Lazare Hoche, tiré de Wikipédia.      

                                           

     

    X. Paquereau pour Chemins Secrets 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :