• Claude-Pierre Arrial....

    Claude-Pierre Arrial, de la paroisse de Saint-Rémy-en-Mauges, 

               rescapé d'Outre-Loire, trois frères tués au combat.   

     

     

     

          

    Claude-Pierre Arrial....  Claude-Pierre Arrial-Arial est né le 8 décembre 1771 et a été baptisé le 9 à Saint-Rémy-en-Mauges. Il est le fils de Julien Arial, laboureur et de Marie-Guy Derisecourt, mariés le 20 janvier 1761 à Saint-Rémy et domiciliés à la Maison-Neuve. Le parrain a été le Sieur Claude Musset et la marraine Thérèse Huteau de montrevault. De cette union sont issus :

     

    1°  Julien Arrial, né le 19 février 1762 à Saint-Rémy. Tué outre-Loire.

    2° Pierre-Jean Arrial, né le 17 décembre 1763 à Saint-Rémy. Tué outre-Loire.

    3°  ?.......  Arrial, né entre 1763 et 1766, à ?. Tué Outre-Loire.

    4° Charles-Augustin-Jean, né le 15 novembre 1767 à Saint-Rémy. Soldat royaliste.

    5° Anonyme Arrial, né et décédé le 18 avril 1770 à Saint-Rémy.

    6° Claude-Pierre Arrial, né le 9 décembre 1771 à Saint-Rémy. 

    7° Charlotte-Jeanne Arrial, née le 2 avril 1774 à Saint-Rémy, sabrée par les républicains dans le bourg de la Chaussaire en 1794.

    8° Perrine Arrial, née le 2 avril 1774 à Saint-Rémy, décédée le 22 octobre 1779 à Saint-Rémy.

     

      Claude-Pierre Arrial rejoint l'armée Catholique et Royale dès 1793 où il sert comme soldat. Il participe à la ''Virée de Galerne'' et est blessé au siège d'Angers en 1793 d'un coup de mitraille ; trois de ses frères périront outre-Loire. Il se marie le 15 mai 1809 à Saint-Rémy avec Marie Renoux, âgée de 34 ans, fille de Martin Renoux et de Marie Bernier demeurant à la Foucherie à Saint-Martin-de-Beaupréau.

      Claude-Pierre Arrial, laboureur, décède le 17 novembre 1842 à la Maison-Neuve à Saint-Rémy-en-Mauges à 8 heures du matin.

     

      Le 26 mars 1824, il dépose une demande de pension au Roi :

     

    «  Saint-Rémy-en-Mauges le 26 mars 1824

     

    Claude-Pierre Arrial, ancien soldat de l'armée Royale de la Vendée actuellement laboureur, demeurant à la Maison-Neuve commune de Saint-Rémy.

      A son Excellence, Monseigneur le Ministre de la Guerre ;

      Monseigneur,

      J'ai l'honneur de vous exposer que j'ai pris les armes en mars 1793, pour le rétablissement du trône, j'ai servi en qualité de soldat en 1793 et 1794. J'ai fait la tournée d'outre Loire ; et j'ai été blessé au siège d'Angers en 1793, d'un coup de mitraille lancé par les républicains à la jambe gauche.

      Nous étions cinq frères à l'armée Royale dont trois ont été tués pour la cause de nos Rois, la quatrième a été blessé dans les mêmes rangs ; Enfin j'ai perdu une sœur qui a été sabrée par les républicains au bourg de la Chaussaire en 1794 et ma mère est morte de transport causé par la peur dans la même année.

      J'ai assisté à 42 combats tant dans la Vendée que dans la Bretagne. J'ai suis âgé de 53 ans et ma femme de 50 ans ; tant de fatigues et de malheurs m'ont accablé ; aussi me vois-je hors d'état de pouvoir à mes besoins pour mon travail ; Cependant je suis dans la plus grande indigence.

      L'ordonnance du Roi du 3 décembre dernier me donne l'espoir d'obtenir des secours, a défaut d'extrait de controlles j'ai fait dresser un acte de notoriété devant Mr le juge de paix du canton de Montrevault, pour constater mes services et blessures et prouver que mon attachement pour mon Roi ne s'est pas affaibli par mes malheurs et qu'en 1815 j'ai assisté au combat de la Roche Servière.

      J'ai vous prie Monseigneur, de prendre en considération mes services, ma blessure, mon indigence et mes malheurs et d'avoir la bonté de proposer à sa Majesté de m'accorder un secours auquel je crois avoir droit, par suite de son ordonnance.

      J'ai suis avec respect, Monseigneur, votre très humble et très obéissant serviteur.

      Marque du dit Arrial : X

    Vu par le maire de Saint-Rémy le 21 mai 1824

    signé : Dandé.

     

    Claude-Pierre Arrial....

     

     

    Sources: Archives Départementales de Maine-et-Loire, tous droits réservés. Dossiers Vendéens n° 1M9/ 26 – copie de la pièce n°1/10 - Registres état civil de la commune de Saint-Rémy-en-Mauges - Photo de l'auteur. 

                                                               

     

    Xavier Paquereau pour Chemins Secrets. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :