• Chavagnes-en-Paillers, les massacres de l'Anjouinière et du Chiron....


    Chavagnes-en-Paillers,
    Massacres de l'Anjouinière et du Chiron...


     

        Raconter la petite histoire de la Vendée n'aurait aucun charme sans se déplacer sur ces lieux où se sont passés tant de drames. Pour qui n'est pas sur place et trop loin pour s'y rendre, il ne peut se fier quelquefois qu'à quelques gravures anciennes largement édulcorées et embellies par des artistes qui ne sont bien souvent pas rendus au cœur des événements. C'est pourquoi, il est à mon sens important d'aller régulièrement sur des lieux porteurs d'anecdotes ou d'une certaine mémoire, bien lourde, mais dont il est de notre devoir de vendéen de rappeler toute l'émotion et la douleur.

       Nous sommes ainsi rendus dimanche dernier à Chavagnes-en-Paillers, petite ville de triste mémoire pour ses massacres des 15 et 23 février 1794. Cet article vient en complément d’un autre, publié ici.



        L'Anjouinière :
     

       Le 15 février 1794, 7 à 8 femmes sont surprises à l’Anjouinière au retour d’une messe clandestine à laquelle elles avaient assisté au village de la Trottinière. Elles sont alignées  dans une «aire» au Sud-Est du village de l’Anjouinière et y sont fusillées. La mémoire locale a retenu les chiffres de 12 à 15 femmes. Nous nous fions au document suivant pour établir la certitude de 7 à 8 femmes. Le lieu probable de la fusillade est aujourd’hui couvert d’habitations.

     

    Chavagnes-en-Paillers, les massacres de l'Anjouinière et du Chiron....

     



        Le Chiron :

       Le 23 février 1794, jour du «Grand Massacre», les républicains de Cordellier, se saisissent au Chiron de : Marie Herbreteau, veuve de Mathurin Charrier, 73 ans ; Marie Charrier, femme de Jean Rabreaud, 52 ans ; Jean Rabreaud, 9 ans ; Louise Bolleteau, femme de Louis Charrier, 42 ans ; Marie Charrier, 8 ans ; Louise Charrier, 6 ans, et Rose Charrier, 3 ans. On les enferme dans une maison à laquelle on met le feu. Des témoins cachés dans le bois de la Ménardière entendent les hurlements de ces malheureux, en train de brûler vifs dans la maison.

     

    Chavagnes-en-Paillers, les massacres de l'Anjouinière et du Chiron....

     

    Chavagnes-en-Paillers, les massacres de l'Anjouinière et du Chiron....

     

    Chavagnes-en-Paillers, les massacres de l'Anjouinière et du Chiron....



        Nous ajoutons ci-dessous, un extrait de la carte IGN Géoportail afin de permettre au lecteur de situer les lieux et de se rendre compte des distances, lorsque l’on raconte par exemple, la chose suivante : Un monsieur Remaud, que l’on confond probablement avec le prêtre du village, est saisi par les républicains à la Bonelière. Ces derniers lui arrachent la langue. Ses abominables cris de douleurs sont entendus par des témoins depuis le village de la Prillière...

     

    RL

    Avril 2016

     

    Chavagnes-en-Paillers, les massacres de l'Anjouinière et du Chiron....





     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :