• Bouillé-Loretz....

     

    Bouillé-Loretz...

     

     

    Il est assez inhabituel de voir des combattants vendéens dans l’extrême Nord-Est des Deux-Sèvres et c’est pourquoi j’ai choisi de parler de cette petite affaire qui eu lieu le 21 juillet 1794. On sait que les Vendéens ont en projet d’attaquer Thouars au cours de l’été qui suit le passage des colonnes infernales. Le combat de Noirlieu (1) s’inscrit dans cette logique et sans doute y a-t-il eu lieu quelques essais de reconnaissance par le Nord de Thouars, qui pourraient expliquer cette présence de « brigands » dans cette contrée pourtant largement acquise à la république.

    Déjà le 19 juillet, Grignon sent bien que sa position à Thouars n’est pas assurée. Ainsi, écrit-il à Vimeux la lettre suivante (2)

    « Du 19 juillet. Le général Grignon, au général Vimeux. (Thouars.)

    Je n’ai que sept cents hommes armés ; il me faudrait au moins deux mille hommes pour seconder et protéger les opérations de la commission d’agriculture et des arts ; cependant je ferai tout ce qui dépendra de moi pour cela. »

    Puis deux jours plus tard, c’est Caffin qui fait un rapport à Vimeux. Visiblement, les Vendéens sont passés au Nord de Thouars (3) :

    « Avis que les brigands se portent du côté de Bouillé Lorette (Bouillé-Loretz). Reconnaissance de cavalerie qui se porte à Sarcey (Cersay) où l’on a trouvé 3 habitans assassinés. Elle va à Bouillé St Paul et à Massé (Massais) sans rien découvrir. »

    Reste à savoir qui étaient ces « brigands » en balade quelque part entre l’Argenton et Montreuil-Bellay.

    A suivre…

    RL

    Septembre 2018

     

     

    Notes :

     

    (1)  J’ai mis en lien hypertexte l’histoire de ce combat avec un article que je souhaite compléter et augmenter depuis déjà longtemps, sans pour autant parvenir à m’y résoudre de manière définitive.

    (2)  Savary, tome IV, p. 35.

    (3)  SHD B 5/9-91, v. 21/21, bulletin analytique seul renvoyant au registre du « Tableau des opérations de l’Armée de l’Ouest » : SHD B 5/10-1, 5ème tableau, Caffin, p. 36, v. 21/26.

     

     

    Bouillé-Loretz....


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :