• Augustin-François Paquereau....

                                    

    La Baïonnette Royale

     

     

     Augustin-François Paquereau....Les combattants Vendéens sont parfois très jeunes, il n'est pas rare de rencontrerdes adolescents de quatorze ou quinze ans, c'est le cas d'Augustin-François Paquereau de la paroisse d'Ardelay.

      Augustin-François Paquereau, reçoit une gratification de soixante francs le 16 mai 1816. Les archives du département de la Vendée n'ayant pas conservé les demandes de pensions, nous n'aurons qu'un aperçu des faits d'armes de ce Vendéen.

     

      « Le registre des gratifications accordées à 771 anciens combattants : noms et prénoms, âge, domicile, profession, nombre d'enfants, grade, combats où ils ont été blessés, blessures et actions, date et décision de la commission ».

      Le n°440 de la liste « Paquereau Augustin - 33 ans - domicilié aux Epesses – charpentier – deux enfants - soldat - reçoit un coup de feu au coup-de-pied droit et deux coups de sabre au combat de Mortagne – pour une gratification de soixante francs - le 16 mai 1816  ».

    Augustin-François Paquereau....

     

     

     

      En 1794 Augustin est âgé de 14 ans, il doit s'agir du combat de Mortagne des 3 et 4 octobre 1795 et non de celui du 22 mars 1794, ce soldat royaliste est donc âgé de 15 ans lorsqu'il est blessé.

      Augustin-François Paquereau est né le 14 février 1780 à Ardelay, il est le fils de François Paquereau, charpentier, décédé à Ardelay le 10 décembre 1789 et de Marie Renou. Le 13 mai 1807 il est charpentier et épouse aux Epesses Marie-Charlotte Couteleau âgée de 30 ans, fille de Jean Couteleau et de Charlotte Bernard.

     

      En 1816 il est père de deux enfants :

    1° Marie-Jeanne-Brigitte Paquereau, née le 10 avril 1810 aux Epesses.

    2° Louis-Armand-Augustin Paquereau, né le 31 décembre 1812 aux Epesses.

     

      En 1819 un troisième enfant viendra compléter la famille :

    3° Etienne-Honoré Paquereau, né le 16 mai 1819, qui épousera aux Herbiers le 29 novembre 1849, Agathe-Véronique Rivière. A cette époque Augustin Paquereau exerce la profession de chiffonnier aux Herbiers où il décédera à l'âge de 72 ans, le 30 janvier 1852, à quatre heures et demi du matin (acte de décès n° 22 année 1852 page 121) ; il était veuf de Charlotte Couteleau, décédée le 23 mars 1850 aux Herbiers.

     

    Sources: Archives Départementales de la Vendée (Fort de Vincennes), SHD XU 33-1 – 16 mai 1816, page 46 - tous droits réservés, Archives départementales Vendée, tous droits réservés – commune des Herbiers- Ardelay – Les Epesses. Photo de l'auteur.

     

    Xavier Paquereau pour Chemins secrets

                                      

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :