• Arbre de la liberté à Angers....

     

       En pluviôse de l'an II,  Plantation d'un arbre de la Liberté à Angers...

              

     

     

    Le 21 février 2017, l'arbre de la Laïcité d'Angers est détruit pour la quatrième fois...

     

      On se demande parfois qui peut bien assister et être intéressé par ces plantations d'arbres, en 1794 comme en 2017 ? L'arbre choisi est en général un chêne qui, bien évidemment, produit des glands, le hasard n'existe pas en la matière...

      Qui donc, hier comme aujourd'hui, est capable de supporter les discours inaudibles, creux et mensongers des élus de la République dont voici un exemple :

     

     «   Proclamation du conseil-général de la commune d'Angers, sur la plantation de l'arbre de la Liberté, dans la place de la commune.

     

     

    REPUBLICAINS, FRERES ET AMIS,

     

     

      Vous l'avez donc réellement éprouvé, la Montagne à sauvé la Patrie ! Au joug honteux du despotisme et de l'arbitraire va succéder, en dépit des tyrans et de leurs esclaves, l'empire heureux de la vraie philosophie et des loix. Au dedans, les desseins des traîtres sont déjoués ; leurs hordes odieuses sont terrassées de toute part*. Au dehors, les phalanges des rois tremblent et disparaissent à l'aspect du fier républicain, du soldat Français qui se bat pour ses loix et pour sa liberté. De la persévérance ! Une attitude constamment fière ! Et la douce Liberté couronne de simples guirlandes, d'ornements champêtres, de tous les attributs du bonheur, les fronts généreux des guerriers qui auront assuré ses triomphes.

      Républicains ! Élevons-lui, élevons à l'objet de nos vœux un monument digne de ses bienfaits ; plantons un arbre de la Liberté ; sur la place de la Commune, plantons un arbre emblème de l'union qui naît si essentiellement entre des frères enfans de la même patrie, nourris d'un même suc, concourant librement au bonheur commun. Plantons un chêne, image de la force qui résulte de cette alliance, image aussi de l'immoralité qui caractérise l'empire de la raison.

      Qu'il vous en souvienne, frères et amis, déjà nos cours avoient, sous de moins heureux auspices, élevé un pareil monument dans ses murs. Ciel ! Un ver impur l'a piqué ! La hache infâme des brigands a déshonoré la tige ! Ah ! Les satellites des despotes étoient-ils faits pour en goûter le prix ? Mais la vengeance nationale a lavé cet outrage ; la valeur française a fait mordre la poussière aux farouches ennemis de notre Liberté. Vous-mêmes, citoyens, vous avez baigné de leur sang ces murs que leur présence avoit souillés. Savourez aujourd'hui les douceurs du triomphe ; qu'il soit encore, cet arbre heureux, l'emblème de vos trophées.

      Républicains de tous les âges, de toutes les professions, union, force, vigilance ! Vous apporterez ces vertus à cette fête guerrière. Près de la Déesse des ris et des plaisirs, Mars quitta rarement son armure.

      Et vous immortelles républicaines, vous, dont le courage dans les plus grands dangers a si bien prouvé le doux intérêt que vous inspiroient des guerriers au milieu des combats, des guerriers armés pour vous, pour le pays, pour le soutien de leurs droits ; venez faire le plus bel ornement de nos plaisirs purs, venez répandre l'aimable gaîté sur nos jours de fête, le français fut toujours digne de voler des plaisirs à la victoire ; et avec vous, sur-tout, nos vertus militaires ne peuvent s'enrichir de votre énergie  ».

     

    * Les armées Catholiques et Royales sont comparées à des hordes et des traîtres.

     

     

    Sources: Archives Départementales du Maine-et-Loire, tous droits réservés - Numéro 22 des Affiches d'Angers, ou Moniteur du Département de Maine-et-Loire du duodi 22 pluviôse de l'an 2 de la République Française, une et indivisible ; et de l'ère vulgaire, le lundi 10 février 1794. Photo : Les Marquis pour la France - MPF.

     

                                                          

     Xavier Paquereau pour Chemins Secrets.

     

     

    Arbre de la liberté à Angers....

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :