•  

    Chemins secrets et le coronavirus…

     

    Les lois du marché étaient incontournables, la mondialisation était l’avenir. Il fallait faire tout fabriquer dans le pays le plus crado du Monde parce que c’était rentable. On admirait le sens du sacrifice de l’ouvrier chinois, qui pourtant sous la coupe d’un régime communiste, travaillait 60 heures par semaine, sans toilettes dans son usine et pour un salaire lui permettant à peine de manger. C’était beau, c’était l’avenir. Ces idiots de Français auraient dû en prendre de la graine tellement c’était magnifique (on pourrait citer un communiqué de la banque Goldman & Sachs sur le sujet). Seuls ceux qui connaissent le monde du travail savent de quoi je parle, les autres, tous plus ou moins payés à branler les mouches ne voient cela que comme un coup de gueule « giletjauniste », mais c’est pourtant la réalité.

    « A Paris », on avait la solution : il suffisait de mettre des affiches dans les aérogares pour que le virus se barre chez lui, la queue basse, devant la formidable puissance de la république française. Et puis petit à petit « à Paris », la pandémie a gagné et les bobos oisifs sont venus, la trouille au ventre, s’installer dans leurs résidences secondaires des côtes normandes, bretonnes, vendéennes et charentaises. Et alors, nous les ploucs, qui puont, et chez qui « il n’y a pas de boulot à part bûcheron » (je cite), on a pu profiter à plus grande échelle des « grands progrès » que la capitale apportait à nous les péquenauds, qui ont des cloches qui sonnent, des grenouilles qui coassent et des coqs qui chantent. Le souci, c’est que chez nous, il n’y pratiquement pas de médecins et pas davantage d’hôpitaux, ce à quoi « à Paris » on n’a évidemment pas réfléchi vu que les populations de « preuvince » ne sont peuplées que d’infâmes illettrés sans le sou, à qui il faut tout apprendre parce que s’ils sont pauvres et que c’est « parce qu’ils n’ont pas suffisamment travaillé à l’école » et que pour trouver du boulot « il suffit de traverser la rue ».

    On voit la notion de rentabilité aujourd’hui.

    Pendant ce temps, le service public est aux abonnés absents, faute de moyens, mais pas faute d’impôts, taxes et prélèvements débiles en tout genre (sauf les radars sur les routes qui doivent bien se faire ch*** en ce moment).

    Ainsi va la république et ses énarques et le problème n’est pas que chez nous mais dans toute cette Europe qui a cru au chant des sirènes.

    De grâce, évitez tout contact avec des gens avec qui vous ne vivez pas au quotidien. Merci pour tout le monde.

    RL

    Mars 2020

     

    Chemins secrets et le coronavirus....

     

     


    3 commentaires
  •  

    Vacances… 

                

      

    Chers amis, chers lecteurs,

     

    Quand le confinement devient des vacances, il faut en profiter et tirer le meilleur parti de la situation, c’est pourquoi je prends cette liberté pour quelque temps.

    Il semblerait qu’une grande lessive soit en cours, comme une paralysie mortelle de la république, le coronavirus jouant le rôle d’accélérateur. Cette conjoncture permettra de débusquer d’immondes personnages à travers le monde. Il faudra donc attendre la fin de l’essorage pour voir la couleur du linge

    En vous souhaitant un Saint Carême et la fin du caractère luciférien de la secte républicaine, mutilant sauvagement les Français pris au piège d’une contestation stérile.

    Rendez-vous d’ici une dizaine de jours… au début de la fin du programme.

    A très bientôt.

    Vacances....

     

    . Photo : Tirée du G.A.R  - Groupe d’Action Royaliste. 

     

     

    X. Paquereau pour Chemins Secrets 


    votre commentaire
  •  

    Le « Souterrain au Trésor » au château de Pugny…

     

    C’était le 30 novembre 2019 que nous avions fait un peu en cachette, les photos de couverture du tome II du « Souterrain au Trésor » : « Le Secret du Château de Puy-Gaillard » dans les caves du château de Pugny. Notre ami Eric, propriétaire des lieux avait donné son accord avec enthousiasme au projet. Il a mis dernièrement quelques photos de la séance de prises de vue sur le blog de son association ici.

    Outre le photographe et les figurants que tout le monde aura reconnu aisément, étaient présents quelques amis et des membres de l’ACP. Je vous livre ici quelques images cocasses prises par Bryan, qui s’implique par ailleurs dans la sauvegarde des ruines et les recherches sur le château de Pugny.

    Encore merci à toi Eric !

    RL

    Mars 2020

     

    Les coulisses du "Mystère du Château de Puy-Gaillard"....

    Les coulisses du "Mystère du Château de Puy-Gaillard"....

    Les coulisses du "Mystère du Château de Puy-Gaillard"....

    Les coulisses du "Mystère du Château de Puy-Gaillard"....

    Les coulisses du "Mystère du Château de Puy-Gaillard"....

    Les coulisses du "Mystère du Château de Puy-Gaillard"....

    Les coulisses du "Mystère du Château de Puy-Gaillard"....

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    L’entretien d’Arnaud avec Grégoire Moreau sur RCF Vendée…

     

    Aux « Amis du Pont-Paillat », le travail sur la Vendée historique est réel et ne se borne pas à des effets d’apparat ou de « grande goule » comme on a pu le voir ailleurs.

    Bravo aux jeunes qui s’investissent réellement sur le sujet. Un exemple à suivre !

    RL

    Mars 2020

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Nouveau spectacle à l'abbaye de Beauchêne...

     

    L'association du sanctuaire de Beauchêne (79140 Cerizay) présentera au public, le 15 août 2020, un son et lumière.
    La newsletter ci-dessous vous permettra de tout savoir pour nous soutenir, et pour participer.
    Alors, n'hésitez pas à la partager avec tous vos contacts intéressés.

    Merci par avance,

    Jehan-Marc RONDOT, président
    Bertrand DE LA BONNELLIERE, vice-président
      

     




    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique