•                     

    La République a fait de la Loi une force injuste... 

     

     

     

    La force injuste de la loi....Déjà en l’an 6, le délit d’opinion, c’est à dire la liberté de penser est punie d’une manière implacable par la Gueuse. Comme aujourd’hui, il vaut mieux tuer, violer, assassiner que de refuser de porter le masque : Pas de masque, une amende, pas content ? Une autre amende. Toujours pas content ? Interpellation musclée, agressive et invasive, suivie directement d’une garde à vue. Toujours pas content ? Comparution immédiate devant un juge, amende et prison, avec ou sans sursis et tout ça avec un décret contredisant une loi, il faut le faire.

    La loi est devenue une prostituée, on fait ce qu’on veut avec, à partir du moment où l’on a l’argent et le pouvoir. Comme disait le chef de la mafia Khazar :

    « Laissez-nous gérer l’argent d’une nation, et nous ne soucions pas de savoir qui fait la loi. » 

    A cette époque, comme nous allons le voir à travers les diverses condamnations qui vont suivre, il était aussi préférable de voler, de faire des faux en écritures, d’être bigame ou d’acheter sciemment des effets volés, que de crier : Vive le Roi !

     

    « Angers - Tribunal Criminel.  

     

    Extraits des jugements rendu par le Tribunal Criminel, pendant la session de nivôse. » 

     

    « Séance du 15. Julie Blanchet, femme Meignan, de la commune d’Angers est accusée de propos contre-révolutionnaires, a été acquittée et mise en liberté. » 

    « Séance du 16. Pierre Rideau, domicilié commune de Soulaines convaincu d’avoir tenu des propos contre-révolutionnaires, en criant Vive le Roi, vive notre bon commandant Sapineau (l’un des principaux chefs de la Vendée), à bas la république, et menaçant les patriotes, etc., a été condamné à la peine de mort. Jean Gazeau, de la commune de Mozé, co-accusé, a été acquitté et mis en liberté. » 

    « Pierre Malherbe, domicilié de la commune de Mervé, département d’Ille-et-Vilaine, convaincu de faux en écritures, a été condamné à 8 ans de fers. Sa co-accusée, Jacquine Aubry, bigame, a été acquittée. » 

    « Séance du 17. Jean Mélisson, domicilié commune d’Angers, convaincu de vol et d’effraction pendant la nuit a été condamné à 14 ans de fers. » 

    « Madeleine Rabaté, veuve Desportes, domiciliée à Chalonnes, accusée d’avoir sciemment acheté à vil prix des effets volés, a été acquittée. » 

    « Séance du 18. Jean Audio, Marie Sureau, sa femme, Jeanne Audio, leur fille, domiciliés commune de Montigné, convaincus d’avoir, pendant la nuit, depuis le mois de frimaire, an 3, jusqu’au 27 prairial suivant, soustrait différens objets mobiliers, de la maison de Louis Lemercier, où demeurait  ladite fille Audio, en qualité de fille de confiance ; ont été condamnés, savoir : Audio père, à 10 ans de fers, Marie Sureau et Jeanne Audio à 10 ans de réclusion. » 

    « Séance du 19. André Pelletier, domicilié commune de Saumur, convaincu d’avoir méchamment lacéré ou détruit le titre d’une créance de 90 livres restant de plus grosse somme due à Olivier Licois, de la commune de Beaufort, sans en avoir acquitté les causes, a été condamné à 4 ans de fers. » 

    « Pierre Guyon, maçon, en la commune d’Aubin-de-Pouancé, accusé d’avoir soustrait diverses sommes en numéraire dans deux maisons où il faisait un travail de salarié, a été acquitté. » 

    « Séance du 20. Joseph Loiron, de la commune de Beaufort, René Bossein, de celle de Fontaine-Guérin, convaincu de vol à force ouverte pendant la nuit, et à l’aide d’armes à feu, ont été condamnés à 24 ans de fers. » 

    « Séance du 21. Jean Chaussée, domicilié de la commune de Bonchamp, département de la Mayenne ; Jérôme Livenais, de celle de Vergonnes, Pierre Lucas, dit la Soupe, de celle de Châteaubriand, accusés de divers vols à force ouverte et assassinats, mais non convaincus, ont été acquittés et mis en liberté. » 

    « Séance du 22. Jean Patureau, de la commune de Nueil-sous-Passavant, convaincu de vol de chevaux pendant la nuit, a été condamné à 6 ans de détention. » 

    Conclusion : Vous êtes Vendéen, Royaliste et vous le faites savoir, d’avance votre compte est bon : c’est la PEINE DE MORT, d’où la force injuste de LA LOI. Vous êtes condamné pour ce que vous êtes et non pour ce que vous avez fait, comme aujourd’hui.

     

    Sources : 

     

    . Archives Départementales du Maine-et-Loire, tous droits réservés- Les Affiches d’Angers – Quartidi 4 Pluviôse, an 6 – n°62 – Mardi 23 janvier 1798 – vue n° 4/31. 

    . Photo : Guillotine- le Parisien – 25 mars 2014. 

                                        

    X. Paquereau pour Chemins Secrets 

     

     


    3 commentaires
  •  

    Une adresse supplémentaire pour Chemins secrets

     

     

    En raison d'un grand nombre de mails reçus chaque jour, j'ai créé une nouvelle adresse pour ceux qui voudraient me contacter à propos des Guerres de Vendée, de l'histoire et du patrimoine de leur ville ou village dans le pays du Bocage. Il s'agit de :

    cheminsecrets.bocage@gmail.com

    Vous pouvez y envoyer des informations dont vous avez connaissance sur des faits ou anecdotes méconnues, annoncer l'ouverture d'un monument historique ou la création d'une association dont le but est en rapport avec l'histoire et le patrimoine.

     

    Merci à tous,

     

    RL

    Septembre 2020

     

    Une adresse supplémentaire de contact....

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Sur les chemins de Galerne... 

    Petite sortie détection dans le Baugeois.... 

     

      En cette fin d’été et ce bel automne qui s’annonce, aux sorties photos sur les pas des Chouans, nous étions accompagné de notre ami inséparable : le détecteur.

    Les immenses massifs forestiers du secteur, propices aux embuscades, n’ont pas fini de livrer leurs secrets, et en sortant de la forêt… des monnaies...

    J’avais d’ailleurs trouvé, sur la même commune, il y a une vingtaine d’années un bel étrier du XVIIIe, offert à la propriétaire, une passionnée de cheval ; cette fois-ci deux balles de fusil, vraisemblablement du 1763-1777, un bouton d’étain accompagné d’une boursée plus ancienne, datant vraisemblablement de la période troublée de la Fronde (1648-1653).

    Quelques photos afin de faire partager la découverte et nous laisserons les balles pour nous attarder sur les monnaies, restées dans leur jus… 49 doubles tournois Louis XIII et Bourbon- Conti et trois reales d’argent de Philippe IV d’Espagne (1605-1665), un de huit et deux de deux reales.

     

    Source : 

     

    . Photo de l’auteur. 

                                                 

    X. Paquereau pour Chemins Secrets 

     

    Détection dans le Baugeois....

    Détection dans le Baugeois....

    Détection dans le Baugeois....

    Détection dans le Baugeois.... 

    Détection dans le Baugeois....

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Les dix ans de Chemins secrets...

     

     

    Le 3 septembre 2010, je lançais ce blog dans le but de partager quelques photos de promenades, puis petit à petit des articles sur les Guerres de Vendée. Vous êtes actuellement 63 abonnés qui le suivent et je vous en remercie vivement. En dix ans, certaines choses ont changées et aujourd’hui je n’ai plus guère le temps de l’alimenter, donnant plus de champ à l’ami Xavier qui y dépose ainsi le fruit de ses recherches. Travaillant actuellement sur trois ouvrages à la fois, sans compter une collaboration que j’aimerais étoffer avec le journal le « Courrier de l’Ouest » pour lequel je produis quelques articles sur l’histoire de ma petite région natale, il m’est de plus en plus difficile de fournir un travail aussi régulier qu’auparavant pour Chemins secrets. Comme par ailleurs il n’est pas question d’abandonner cette aventure dont on me parle souvent lors de séances de dédicaces ou simplement de réunions de passionnés d’histoire, je pense désormais produire moins d’articles, tout en les ciblant davantage sur mes deux régions préférées de Vendée : le pays de Charette et celui de Marigny. Outre les Guerres de Vendée, je pense également vous proposer d’autres thèmes de temps à autre, comme le Moyen-Age ou les souterrains refuges et d’une manière générale tout ce qui peut inciter à la balade et aux rêveries du dimanche après-midi, quelque soit la saison. Ne sachant par ailleurs comment évoluera dans l’avenir la plateforme Eklablog dont les administrateurs semblent se désintéresser depuis au moins quatre ans, les articles les plus marquants seront bientôt compilés et diffusés sous forme de brochures avec l’appui de ma maison d’édition. J’espère toutefois que les blogs seront encore conservés longtemps.

    Encore un grand merci aux fidèles de cette aventure que je n’aurais sûrement jamais cru si longue lorsque je l’ai lancé un vendredi soir sur un petit coup de blues qui a eu pourtant des conséquences inattendues...

    Si vous avez des commentaires, n’hésitez pas !

    RL

    Septembre 2020

     

    Les dix ans de Chemins secrets....

     

     


    4 commentaires
  •  

    Le prix La Rochejaquelein 2020 en délibéré...

     

    Samedi 5 septembre avait lieu au château de la Flocellière le délibéré du jury en vue de l’attribution du prix littéraire La Rochejaquelein. Un lauréat a été choisi après un débat d’environ deux heures au sein d’un panel d’écrivains,  de journalistes, d’historiens et d’habitués de la lecture.

    Il faudra cependant attendre l’ouverture du salon littéraire le 19 septembre en fin de matinée pour connaître le nom de l’heureux élu. Rendez-vous donc sur le salon pour deux jours de fête autour de la littérature.

    RL

    Septembre 2020

     

    Le prix La Rochejaquelein en délibéré....

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique