•  

    Une journée pour Marigny...

     

     

     C'est avec un grand plaisir que j'invite les lecteurs de Chemins secrets à se souvenir du général vendéen Marigny. Général que l'histoire a un peu oublié, au cœur de ce Nord des Deux-Sèvres bien plus oublié encore au sein d'un département et d'une région Poitou-Charentes qui se sont toujours sentis gênés de savoir que les Guerres de Vendée avaient démarré précisément ici, dès le mois d'août 1792, avec l'affaire des Moulins de Cornet. Comme on ne peut pas compter sur le tourisme officiel pour mettre en valeur ce passé dérangeant, qui pourtant ne pose pas de problème dans les départements voisins, c'est à nous les passionnés d'histoire, les associations, de faire connaître les personnages, les faits et les lieux.

     Votre serviteur organise donc cette journée du 10 mai avec l'association des Brigands du Bocage, haute en couleurs et en bonne humeur que certains d'entre vous commencent à connaître.

     En espérant vous voir nombreux à faire le déplacement, je vous livre le programme que l'on pourra retrouver sur le blog des Brigands du Bocage.

     

     RL

    Mars 2014

     

     

    Une journée pour Marigny....

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    La sépulture de Marie Mériau...

     

     

     

    On pourra lire sur le blog de mon épouse, ce qui concerne les colonnes infernales à Saint-Sulpice-le-Verdon ici.

     Nous nous sommes rendus aujourd'hui en plein épicentre du passage de la colonne de Cordelier et de ses belles valeurs républicaines. Vous savez, ces "valeurs républicaines" avec lesquelles on nous rebat tant les oreilles en ce moment....

     

     Une jeune fille de vingt ans, Marie Mériau, est prise par les bleus le 18 mars 1794 entre l'Hôpiteau et la Renaulière. Violée à plusieurs reprises, comme le veut la tradition républicaine de l'époque, elle sera bien entendu massacrée. Elle repose toujours dans un champ entre les deux villages, probablement au bord d'un chemin qui n'existe plus aujourd'hui mais qui apparaissait encore sur le cadastre de 1838.

     

     Sois en paix pour toujours Marie....

     

     

     

    RL

     Mars 2014

     

     

     Les lieux sur l'IGN

     

    La sépulture de Marie Mériau....

     

     Sur le cadastre

     

    La sépulture de Marie Mériau....

     

     

    La sépulture de Marie Mériau....

     

     

    Quelque part sous ces immenses étendues d'herbe, produit du remembrement et de la destruction du Bocage.

     

     

    La sépulture de Marie Mériau....

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    La croix de la Collecte, en la Chapelle-Saint-Florent...

     

     

     Ce fut aujourd'hui une petite balade pleine de charme à la Chapelle-Saint-Florent, dans des chemins engaillardis par le printemps. Pour commencer, un petit tour aux abords du château de la Baronnière, là où les paysans des environs vinrent chercher Bonchamps pour le mettre à leur tête. Du château de l'époque, il ne reste guère que la cour intérieure.

     

     

    La croix de la Collecte....

     

     

    La croix de la Collecte....

     

     

    La croix de la Collecte....

     

     

    La croix de la Collecte....

     

     

    La croix de la Collecte....

     

     

     La Baronnière dessinée par Thomas Drake pour l'Album Vendéen, 1856. On ne sait quand exactement date le dessin lui-même, mais sûrement fort antérieurement à la reconstruction du nouveau château qui était terminée en 1857 tandis que la publication dudit Album Vendéen s'échelonna de 1854 à 1860.

     

     

    La croix de la Collecte....

     

     

     

    L'église de la Chapelle-Saint-Florent étant fermée, nous ne pouvons fournir à nos lecteurs les photos de vitraux sur la vie de Bonchamps et la grande insurrection de 1793. De son côté mon épouse nous gratifie d'un petit reportage sur le site de Courossé, voisin de la Baronnière ici.

      

    Nous nous sommes rendus ensuite entre les villages de la Coconnière et de l'Ouvrardière, plus précisément à la croix de "La Collecte". C'est ici qu'un prêtre réfractaire, vraisemblablement l'abbé Courgeon de la Pannière qui administra Bonchamps à ses derniers instants au passage de la Loire, fut averti par des guetteurs de l'arrivée des bleus en pleine messe clandestine. La messe ayant été interrompue au moment de l'oraison de la "collecte", le lieu en garda le nom. Un monument y fut placé le 2 octobre 1949, et une plaque 59 ans plus tard.

     

     Chemin conduisant à la Collecte...

     

     

    La croix de la Collecte....

     

     

    La croix de la Collecte....

     

     

    La croix de la Collecte....

     

     

    La croix de la Collecte....

     

     

    La croix de la Collecte....

     

     Pour terminer, une petite vidéo des lieux, loin du vacarme habituel de l'humanité...

     

     RL

     Mars 2014

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Sauver la tombe de Rose Coudrin...

     

     

    Nous avions évoqué récemment le second capitaine de paroisse de Montravers, François Coudrin ici.

     La tombe de sa fille Rosalie, dite aussi Rose étant à l'état d'abandon dans le cimetière de Montravers et menacé de reprise, nous avons décidé avec "La Maraîchine Normande" d'y déposer des fleurs régulièrement. Ce fut fait aujourd'hui avec la mise en terre d'une modeste primevère qui complète la présence d'un petit chrysanthème déjà posé précédemment.

     L'idéal aurait été qu'une association de mémoire puisse prendre les choses en main, afin que cette concession ne disparaisse pas.

     

     

     RL

     mars 2014

     

     

    Sauver la tombe de Rose Coudrin....

     

     

    Sauver la tombe de Rose Coudrin....

     

    Sauver la tombe de Rose Coudrin....


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires